Dt Fr tanzt    FORMATION* OFAJ proposée par la FAFA-Bretagne

le 14 novembre de 10h à 17h30 à PONTIVY

Palais des congrès, place des ducs de Rohan

La formation est ouverte à tous, adhérents ou non à la FAFA.

                                                                                                                                                                                     *cliquez pour vous inscrire

Déroulement de la journée

  • Présentation de l'OFAJ (structure, historique, organisation etc)
  • Présentation du son site Internet et de ses programmes
  • Directives
  • Simulation de montage dossiers (virtuels ou projets de dossiers pour 2015/16)

Formation assurée par Jean-André Vandelannoote

 

Membre du CA de la FAFA-pour-l'Europe, secrétaire générale de l'URAFA Nord-Est                              

Jean André Vandelanoote assume la responsabilité de "Centrale OFAJ" pour la FAFA:

Dès octobre il évalue la somme globale que représentent les demandes de subvention des tous les adhérents FAFA et transmet cette information à l'OFAJ, puis il instruit les dossiers de demande de subvention des adhérents FAFA.

 

 

IMG 1749       

Jean-André est donc un spécialiste de la question; son savoir faire sera un vrai atout pour monter votre dossier.

Nous vous recommandons de venir avec vos projets et ébauches de dossier, et - le cas échéant - d'apporter vos ordinateurs portables ou une clé USB.

Participation aux frais, payable sur place

Adhérents de la FAFA : 10€/personne
Non-Adhérents : 30€/personne

 

DINARD au coeur de l'EUROPE


CONFÉRENCE DE RICHARD STOCK


organisée par Les Amis de Starnberg le 27 novembre 2015 à 17h, Salle du Balneum

inscription

conference dinard

La France & l’Allemagne

hégémonie allemande & incompréhensions françaises ?

Pourquoi débattre de la France, de l’Allemagne, de l’Europe ?

Le couple franco-allemand constitue l'armature historique de la construction européenne alors que depuis 2008, les crises se succèdent à un rythme rapide en Europe : crise financière, crise économique et sociale, crise grecque, crise ukrainienne et désormais crise des réfugiés… Ces derniers mois, seuls les « extrêmes» sont audibles. Les uns dénoncent la mondialisation, ses méfaits, les inégalités galopantes, l'austérité meurtrière et la brutalité du capitalisme. Les autres annoncent le déclin de l'Occident, par l'islam, les réfugiés qui fuient les affrontements dans leurs pays, par la Chine, etc. Rares sont ceux qui défendent les libertés et les valeurs qui ont tant fondé nos nations que les projets d’intégration européenne. L'heure est trop souvent aux imprécations : on réclame une autre politique, un autre système…sans pour autant définir ces politiques ou systèmes alternatifs.